Menu
Du lundi au vendredi de 09h00 à 19h00
Le samedi uniquement pour les urgences

Avocat divorce et séparation à Toulouse (31)

Un avocat en droit de la famille avec une approche humaine

Avocat divorce et séparation à Toulouse

Consciente que le divorce est une situation difficile à vivre, Maître Hunot, avocat en droit de la famille à Toulouse, vous épaule tout au long de la procédure. Votre avocat vous prête une oreille attentive et établit avec vous les solutions à adopter pour mener à bien votre divorce.

Elle vous informe sur les démarches à engager ainsi que sur les actions à réaliser et leurs conséquences. Elle reste transparente quant à ce qu’il est possible d’entreprendre et à ce qui ne l’est pas.

Pour chaque dossier, elle met en œuvre l’un de ses meilleurs atouts, sa détermination, notamment sa détermination à vous défendre et à faire valoir vos droits. N’hésitez pas à contacter si vous habitez Toulouse (31), Blagnac (31), Balma (31), L’Union (31), Tournefeuille (31), Béziers (34), Montauban (82) ou Bordeaux (33).

Contactez-moi

Une approche personnalisée avec votre avocat à Toulouse

Votre avocat en droit de la famille privilégie la procédure à l’amiable qui ne nécessite pas une longue procédure. Cette démarche est possible si vous et votre conjoint êtes d’accord sur la rupture du mariage et sur la liquidation de votre régime matrimonial (divorce par consentement mutuel).

Notez que depuis l’entrée en vigueur de la loi du 18 novembre 2016, vous devez chacun être représenté par votre propre avocat. En outre, en cas de consentement mutuel, le divorce n’est plus prononcé par le tribunal mais enregistré au niveau d’un notaire par le dépôt d’une convention rédigée avec votre avocat à Toulouse.

S’il n’y a pas consentement mutuel entre vous et votre époux, Maître Hunot veille à trouver quelle procédure de séparation vous convient le mieux.

Seconde forme de séparation à l’amiable, le divorce pour acceptation du principe de la rupture est la procédure à engager lorsque l’un des époux consent à la rupture, tout en ayant le droit de faire trancher les points de désaccord par le juge. Il a par ailleurs la possibilité de liquider le régime matrimonial, une fois que le divorce aura été prononcé.

Le divorce pour altération du lien conjugal permet au conjoint qui désire la séparation, malgré le refus de l’autre, d’obtenir la rupture du mariage à l’expiration d’un délai de séparation de 2 ans.

Dans le cas d’un divorce pour altération du lien conjugal, votre avocat en droit de la famille vous dispense tous les conseils nécessaires pour que vous puissiez fournir les preuves requises.

À part le divorce pour altération du lien conjugal, Maître Hunot peut vous proposer le divorce pour faute. Le divorce pour faute est préconisé dans le cas où la gravité des faits rend inenvisageable le maintien du lien conjugal. À titre d’information, le divorce pour faute est le moins pratiqué à l’heure actuelle.

Consultez également :

Une question ?

Nous avons la réponse !

Contactez-moi